Qu'est-ce que 90% des diplômés de grande école regrettent le plus ?
Article rédigé par Victor Haïm Mamou
Vous êtes diplômé d’une grande école ?  

Il existait une époque où ce diplôme était non seulement la garantie de trouver du travail mais encore mieux, de trouver un travail épanouissant.

Malheureusement, cette époque est révolue.

Jusqu’aux années 80 voire 90, le diplôme reçu en formation initiale était suffisant pour projeter le diplômé avec une force qui pouvait tranquillement l’amener jusqu’à la retraite. Tout se jouait entre 18 et 20 ans donc.

Aujourd’hui, on estime que tous les 5 ans, plus de connaissance sont générées dans le monde que lors de toute l’histoire de l’humanité. Autrement dit, tout se joue à 18-20 ans, puis se rejoue à 25 ans puis à 30 ans…

Dans ce contexte, le plus grand regret des diplômés d’une grande école est d’avoir investi tant d’efforts pour finalement se retrouver à un poste banal, pas spécialement motivant, à l’impact incertain et qui tend à la routine.

En France, 60% des cadres se disent démotivés le matin en allant au travail et 40% des cadres interrogés par l’anthropologiste David Graeber doutent de l’impact voire de la nécessité même de leur poste…

Tout cela pour ça ?

La bonne nouvelle, c’est qu’il existe un secteur dans lequel les professionnels ne connaissent pas ce sentiment de passer à côté de leur carrière, il s’agit du conseil.

Je m’appelle Victor Haïm Mamou, j’ai commencé ma carrière de consultant en recevant deux offres simultanées de McKinsey et du BCG à Paris. On me surnomme le consultant des consultants car depuis 8 ans j’ai formé plus de 5000 personnes de tous horizons à devenir consultant. J’interviens à l’Ecole Polytechnique, à HEC Paris, à l’ESSEC, l’ESCP, l’EM Lyon et l’EDHEC notamment mais également dans une dizaine d’universités et d’autres institutions hyper prestigieuses ou pas. Je suis l’auteur du livre « Réussir les entretiens dans les cabinets de conseil » publié chez Eyrolles.

Revenons à ce sentiment de passer à côté de sa carrière.

Il est le résultat d’un raisonnement simple et apparemment censé.

Nombre de professionnels choisissent leur poste en prenant en compte leur vie privée, qu’ils veulent préserver, leurs horaires, qu’ils veulent maitriser, leur pression, qu’ils veulent la plus faible possible et l’intérêt de leur emploi, qui brille toujours de mille feux dans l’offre d’emploi correspondante.

Or la désillusion est souvent brutale.

Car les postes classiques au niveau cadre donnent souvent lieu à de la pression, à des horaires importants et ne garantissent pas un développement personnel et professionnel au niveau de l’implication du cadre.

Je me souviens un soir de mars 2006.

J’attendais mon RER sur les quais de la gare de Colombes.

J’attendais le train vers Paris Saint-Lazare.

Il était 20h00.

A la maison, mon épouse m’attendait. Avec notre premier enfant, qui avait un an à l’époque.

Je savais qu’en ce lundi, à l’heure où je rentrerai chez moi, ma fille Lola dormirait.

Je savais aussi qu’elle dormirait encore au petit matin quand je prendrai mon RER dans l’autre sens.

Je travaillais dans une entreprise de travaux publiques, sur un projet informatique appelé ERP.

Je travaillais dur.

Je gagnais peu.

Et à ce moment, j’ai pensé à tous les efforts que j’avais fait pour en arriver là. Les années de prépa, la grande école d’ingénieur…

Tous ces efforts pour travailler comme un damné dans une entreprise qui ne m’apportait pas de gratification, pas de vision d’avenir, pas de perspective intellectuelle et salariale.

Je me souviens avoir pris ma tête dans mes mains. Et j’ai pleuré. De rage contre ma situation.

Je me suis juré de ne plus jamais ressentir cette terrible impression d’avoir perdu mon temps et mon énergie pour un travail dans lequel je ne m’épanouissais pas.

C’est le métier de consultant qui m’a permis de m’épanouir professionnellement.

Aujourd’hui, je travaille en tant que consultant indépendant. J’ai lancé mon activité en 2010.

Je travaille 2 jours par semaine.

Par choix. Car je veux avoir du temps pour être avec les miens.

Je gagne 100.000 euros par an.

Soit 5 fois plus que lorsque j’étais salarié dans les échafaudages.

Et je n’ai plus à prendre le RER à 20h00 à cause de mon patron.

Que vous soyez ou non diplômé d’une grande école aujourd’hui, le conseil pourrait constituer un 
investissement unique dans votre carrière.

Jamais le conseil en indépendant n’a connu un tel essor.

Les clients apprécient la flexibilité des consultants indépendants.

Sans frais de structures comme les grands cabinets, les consultants indépendants peuvent 
proposer des prix attractifs à leurs clients tout en vivant confortablement.

Personnellement, je ne travaille pas en dessous de 1000 euros par jour.

Je choisis mes clients.

Je suis beaucoup moins cher que mes concurrents « cabinets de conseil » structurés mais j’en vis 
très bien.

Mais le conseil en indépendant est aussi poussé par les consultants eux-mêmes.

La plupart des salariés en ont assez du 9h00-19h00 dans un bureau.

Avec un patron.

Avec la vie d’entreprise traditionnelle.

La plupart des salariés veulent être libres.

Et vous ?

Le conseil pourrait être un tournant unique dans votre carrière et dans votre vie.

30.000 personnes se lancent dans l’aventure du conseil indépendant chaque année.

Le marché s’est considérablement ouvert dans le secteur ces 20 dernières années et beaucoup de cadres hors conseil continuent de voir le secteur avec des lunettes dépassées.

Aujourd’hui il est possible de devenir consultant indépendant et de vivre de votre savoir en aidant les autres à condition de comprendre les règles de fonctionnement de ce secteur.

Pour vous aider à comprendre ces règles, je viens de préparer une formation gratuite qui va vous expliquer comment devenir consultant et obtenir des clients de manière systématique en 6 
semaines, quel que soit votre profil et même si vous n’avez jamais travaillé dans le conseil, quelle 
que soit votre séniorité.

Dans cette formation vous allez découvrir comment :

•  Créer une activité de consultant pour générer un revenu de 100 000 € par an et qui permettra à votre famille et vous-même de vivre confortablement
•  Créer des prestations de conseil haut de gamme qui pourront aider des milliers de personnes à réussir là où ils échouaient avant car ils n’avaient personne pour les aider
•  Obtenir plus de clients plus facilement car ils se feront rembourser leur premier contrat avec vous par l’Etat
•  Enfin avoir la possibilité de faire ce qui vous plaît réellement dans la vie avec un business qui vous passionne


Victor Haïm Mamou


Victor Haïm Mamou aide les professionnels de tous horizons à devenir consultants et à intégrer les plus prestigieux cabinets de conseil en stratégie. Il est expert dans l'application des méthodes, techniques et outils des plus grands cabinets de conseil à destination des candidats qui souhaitent se différentier et décrocher les offres les plus sélectives. Vous êtes candidat? Imaginez que vous puissiez appliquer les techniques du conseil lors de vos entretiens. Vous êtes indépendant? Imaginez que vous puissiez reproduire ce que les plus grands cabinets font pour acquérir leurs propres clients.
Si vous êtes intéressé par rejoindre les cabinets qui font rêver ou à décupler votre impact en tant que consultant indépendant, contactez-moi et nous organiserons une session stratégique gratuite dès aujourd'hui pour lancer votre projet.
FB Comments Will Be Here (placeholder)
©2020 Victor Mamou


Ce site ne fait pas partie du site Web de Facebook ou de Facebook Inc. De plus ce site n'est pas endossé par Facebook de quelque façon que ce soit.

© Consulting-revolution.com - Tous Droits Réservés
VMC - SIREN 52454431900014 - Dirrecte: 11755592675